Beltug

Pour BELTUG, rien ne justifie le non-report de l’introduction de la réduction de la norme bruxelloise pour le rayonnement.


Date:12/03/2009


Le 14 mars 2009, le rayonnement des antennes GSM à Bruxelles devrait être drastiquement réduit. BELTUG espère que la mise en oeuvre de la nouvelle norme sera reportée in extremis. Le GSM est indispensable à tous, du particulier à la grande entreprise en passant par la PME. Si aucune solution n’est trouvée d’ici vendredi et que cette réduction devient réalité, les répercussions au niveau de la communication mobile seront imprévisibles.

Ambiguïté. La norme belge de 20V/m sera ramenée à Bruxelles à 3V/m, et ce, pour les différentes sources de rayonnement prises conjointement. Autrement dit Base, Mobistar, Proximus, ASTRID (l’opérateur de télécoms des services de secours et de sécurité belges), les opérateurs WiMAX Clearwire et MacTelecom, les réseaux sans fil, … ne pourront émettre ensemble un rayonnement supérieur à 3V/m.

BELTUG ne comprend pas comment une partie donnée pourra savoir quel niveau respecter puisqu’elle ignorera la « consommation » des autres parties. Comment alors appliquer la norme ?

Il est impossible d’effectuer des tests préalables. Personne ne peut évaluer précisément les conséquences concrètes.

Plusieurs poids et mesures ? BELTUG ne se prononce pas sur le niveau de la norme, mais constate qu’il n’y a pas de cohérence dans la position adoptée.
La nouvelle norme bruxelloise est dictée par une préoccupation de santé publique. Mais les antennes d’émission TV et radio ne sont pas soumises à cette norme.
Celle-ci s’applique en revanche au réseau ASTRID. Or, ce réseau est essentiel dans les situations d’urgence et nul ne voudra prendre le risque de créer des conditions dangereuses en abaissant le rayonnement.

Une approche cohérente est souhaitable. En Wallonie et en Flandre, il existe aussi des projets d’adoption d’une telle norme. Le risque est donc bien réel que l’on se retrouve avec différentes normes et/ou modalités. BELTUG plaide dès lors en faveur d’une approche commune dans les 3 Régions. L’adoption d’approches différentes d’une région à l’autre donnerait en effet lieu à un gaspillage et des inefficacités considérables.

Innovation et nouveaux opérateurs. Le ministre Van Quickenborne a récemment rendus publics des plans visant à ouvrir le marché à d’autres opérateurs de communication sans fil, dont un 4ème opérateur de téléphonie mobile. La communication mobile est un marché récent en pleine mutation. Il serait dommage d’hypothéquer les nouveaux investissements et de mettre en péril l’innovation. Mais le manque de précisions concernant la norme soulèvera de grandes interrogations dans le chef de nouveaux opérateurs.

Détérioration de l’indoor coverage. Si la norme est appliquée telle quelle vendredi, la couverture indoor va diminuer. Ce qui n’est certainement pas un bon point pour  le rayonnement de Bruxelles, car les touristes et les hommes d’affaires en voyage vont se retrouver avec une mauvaise couverture GSM dans leurs hôtels.

Le téléphone mobile est très utilisé dans les bâtiments. Les entreprises, les universités, les hôtels, …, renforceront dès lors la couverture indoor par des antennes internes. Le problème sera simplement déplacé …

Plus d’antennes en perspective. La baisse de qualité des réseaux ne peut être compensée qu’en plaçant davantage d’antennes. L’opposition à ces antennes supplémentaires est très forte. La construction d’antennes est longue, la délivrance des permis de bâtir est fort complexe.

Position de BELTUG

BELTUG espère que la Région bruxelloise décidera en dernière minute de reporter l’application de la nouvelle norme et que les 3 autorités publiques en Belgique prendront le temps de coordonner leurs normes.

Concernant BELTUG

BELTUG estime important que les entreprises et autres organisations utilisent la communication sans fil sur une base justifiée. Afin de rechercher une réponse aux nombreuses questions que se posent les ICT managers, médecins du travail et conseillers en prévention, BELTUG réunira le 17 mars plusieurs spécialistes. Un exposé relatif à la situation bruxelloise sera également présenté en fonction de la situation de vendredi.
BELTUG Member forum : Health Check on Wireless and Mobile Technology Radiation

BELTUG, le groupe d’utilisateurs indépendants des services et de la technologie de la communication, rassemble des décideurs ICT des entreprises et des institutions publiques.
Plus de 750 membres échangent au sein de BELTUG leurs expériences et leur expertise, profitant des ateliers, séminaires, publications proposés par Beltug, ainsi que de ses actions de défense des intérêts communs. Grâce à des contacts personnels et un accès en ligne aux rapports, ils partagent entre eux leurs connaissances et maximisent ainsi le potentiel des services et de la technologie de la communication pour leur entreprise.

Contact:
Danielle Jacobs, Directeur, 0495 10 88 51 - 015 51 88 51, danielle.jacobs@beltug.be
BELTUG – Knaptandstraat 123 – 9100 Sint-Niklaas – 03 778 17 83 info@BELTUG.be - www.beltug.be


>>> Back to overview