Beltug

Opinion de Beltug - Un quatrième opérateur mobile ? Les préoccupations du marché des entreprises.


Beltug représente les utilisateurs professionnels (entreprises et institutions publiques) de services de communications électroniques. L'entrée possible d'un 4e opérateur mobile sur le marché belge peut avoir des conséquences importantes sur le marché télécom professionnel.

Au premier abord, l'arrivée d'un 4e opérateur mobile semble en effet conduire à une concurrence accrue qui doit amener une baisse des prix et plus d’innovations.

Une concurrence saine, qui mène à une offre qualitativement forte en infrastructure comme en services est primordiale pour les utilisateurs professionnels.

Mais il y a des éléments supplémentaires à prendre en considération:

1. La question essentielle: a quelles conditions un 4ème opérateur peut-il entrer sur le marché ? Les autorités belges et l’IBPT se trouvent devant un exercice d’équilibre particulièrement difficile qui risque de perturber le marché. Un scénario où on obtient des prix bas à court terme, mais avec une profonde distorsion du marché à long terme serait vraiment dommageable pour les utilisateurs belges, particuliers et entreprises.

2. Nos membres attachent une grande importance à des réseaux de télécommunications robustes, fiables et performants. 5G présente beaucoup d’opportunités pour les entreprises et les institutions publiques. La qualité des réseaux 5G encore à construire sera déterminante pour l’avenir digital de la Belgique. C'est pourquoi les investissements dans les réseaux 5G sont cruciaux pour l'avenir digital des entreprises. Une concurrence saine, qui mène à une offre qualitativement forte en infrastructure comme en services est primordiale pour les utilisateurs professionnels.

3. ll faut trouver une solution de toute urgence pour la problématique des normes de rayonnement à Bruxelles. Ces normes constituent déjà la pierre d'achoppement pour l'avenir de la 5G en Belgique. Avec un quatrième opérateur, la puissance autorisée par antenne diminuera encore à Bruxelles: la puissance totale doit alors en effet être divisée par 4 au lieu de 3 (position Beltug sur la problématique des normes d’émission à Bruxelles).

Beltug est bien sur prête à servir relais pour exprimer les préoccupations du marché des entreprises.


Opinion de Beltug - Un quatrième opérateur mobile ? Les préoccupations du marché des entreprises