Beltug

ALERT: Etude du marché professionnel belge des TIC 2019


 

Etude du marché professionnel belge des TIC 2019

  • 1 grande entreprise sur 2 adopte une approche stratégique face à la transformation numérique
  • Plus de 4 entreprises sur 10 ont déjà eu un problème de sécurité informatique
  • On note une forte croissance des applications dans le cloud
  • 10% des entreprises travaillent sur un projet de blockchain


Selon sa tradition biennale, Beltug, l'association des décideurs TIC, a mené une enquête sur les tendances du marché professionnel belge des TIC. Le bureau d’étude Profacts a interrogé 1145 organisations, tant des institutions gouvernementales que des entreprises privées, des sociétés individuelles que des multinationales. 


L'étude de marché a été réalisée en collaboration avec Orange Belgique, Proximus, Telenet, Verizon et Dimension Data. Cette collaboration unique de six parties a permis de dresser une esquisse très complète du paysage belge des TIC. 


Ce rapport rend publics les résultats pour les grandes entreprises de plus de 200 employés, soit le groupe cible de Beltug. Ce segment est représenté par 196 répondants. Certains chiffres concernant les PME sont explicitement indiqués.



Danielle Jacobs, Directrice de Beltug: "Nous sommes particulièrement satisfaits de cette collaboration. Il arrive souvent que des entreprises IT nous interpellent pour dénoncer le manque de chiffres corrects concernant le marché belge. Grâce à cette collaboration, nous disposons d'une vue unique sur le paysage ICT belge".

 

 

Echantillon des résultats de cette enquête

 

Transformation numérique


Les évolutions rapides du paysage économique mondial rendent aujourd'hui nécessaire une transformation numérique pour toutes les entreprises ou organisations. L'étude de marché montre non seulement qu'il existe une prise de conscience importante, mais aussi que les entreprises belges travaillent effectivement à la numérisation.

 

  • 56% des grandes entreprises ont une stratégie de transformation numérique. Dans 37% des cas, il s'agit plutôt d'une approche organique.
     
  • Pour les PME, le ratio est inversé : 17% disent adopter une approche stratégique, tandis que 56% adoptent une approche organique.
     
  • Ce sont principalement le management (51%) et le département informatique (36%) qui sont les moteurs de l'innovation numérique au sein des grandes entreprises. Dans ces grandes entreprises, les business lines sont étroitement impliquées et elles sont réputées avoir un impact non négligeable sur les décisions.
     
  • Dans les PME, la responsabilité incombe presque exclusivement au management. C’est aussi à 80% le management qui prend les décisions concernant l'informatique, la sécurité et les télécoms.
     


Outils de communication


Les outils de communication que les entreprises utilisent évoluent considérablement. D'une part, les Unified Communications (intégration des appels, fonction de chat, partage d'informations, etc.) sont en plein essor. D'autre part, des outils de communication privés gratuits pénètrent le monde des affaires.

 

  • Les Unified Communications sont bien intégrées dans les grandes entreprises belges : près de 75% des entreprises les utilisent déjà et plus de 10% d’entre elles prévoient d’en déployer dans les deux prochaines années. C'est là une différence importante par rapport à notre étude de marché d'il y a deux ans : à l’époque, seules 29% d’entre elles avaient implémenté des Unified Communications et 15% prévoyaient de le faire d'ici 2019. On observe donc une nette accélération.
     
  • Les PME sont largement moins nombreuses à utiliser les Unified Communications. Selon leur taille, 20 à 35% d’entre elles seulement le font. Mais les chiffres sont aussi impressionnants.
     
  • Microsoft domine le marché : 65% des grandes entreprises disposant de Unified Communications ont adopté Microsoft Teams/Skype for Business. Microsoft domine parmi les PME également mais, dans cette catégorie, Google réalise, avec 20%, de bien meilleurs résultats que dans les grandes entreprises (10%).
     
  • Des outils de communication gratuits tels que Whatsapp, Skype et Facebook Messenger sont entre-temps aussi largement utilisés dans les entreprises. 45% des entreprises ont une policy qui précise ce qui est possible et ce qui ne l'est pas. 17% n'ont pas de stratégie.
     
  • 27% des grandes entreprises déclarent explicitement ne pas autoriser ces applications pour la communication d'entreprise, et 7% les bloquent pour des raisons de sécurité.
     
  • 65% des entreprises sont accessibles via les médias sociaux. Ce chiffre est légèrement inférieur pour les PME, mais nous remarquons qu'une PME sur deux recourt déjà aux médias sociaux.
     


Sécurité


L'une des principales préoccupations des entreprises reste la sécurité de leurs systèmes et infrastructures informatiques. Elles investissent dès lors de plus en plus dans la sécurité informatique. Mais la sécurité des appareils mobiles accuse toujours du retard.

 

  • 41% des grandes entreprises ont déclaré avoir déjà rencontré un problème de sécurité informatique. En réalité, le nombre d'incidents est probablement encore plus élevé, car beaucoup des entreprises interrogées ont refusé de communiquer à ce sujet.
     
  • Le chiffre pour les PME est beaucoup plus faible : seulement 20% d’entre elles estiment avoir eu un incident de sécurité informatique.
     
  • La sécurité des appareils mobiles doit clairement être encore largement renforcée. Moins de la moitié des entreprises s’en préoccupent. Sur ce plan aussi, nous constatons des résultats plus faibles dans les PME. Il est clairement nécessaire de les sensibiliser à la sécurité des appareils mobiles.
     
  • Les budgets de sécurité augmentent dans la plupart des entreprises : 45% des personnes interrogées ont déclaré que le budget avait été augmenté en 2018. Un certain nombre de répondants n'avaient aucune donnée concrète à l’esprit. Si l'on ne tient pas compte de ce groupe, 66% des entreprises ont un budget en augmentation. Une fois de plus, le score des PME est plus faible : on ne note une augmentation du budget sécurité que dans 1 PME sur 4.
     


Cloud


Le cloud occupe désormais une solide position, c’est là l'une des conclusions les plus frappantes de l'étude. L'utilisation de logiciels, plates-formes ou infrastructures via un réseau (qui permet à l'utilisateur de ne plus devoir être propriétaire du matériel et des logiciels utilisés) est de plus en plus courante.

 

  • Le SaaS (Software as a Service) est en plein essor. 72% des grandes entreprises l'utilisent déjà. Il y a deux ans, elles n’étaient que 44%! Environ 40% des PME font appel au SaaS.
     
  • PaaS (Platform as a Service) : ce service est utilisé dans 35% des entreprises.
     
  • Pour ce qui est de l'IaaS (Infrastructure as a Service), on constate un marché très concentré. L’IaaS est déjà utilisé dans 37% des grandes entreprises. Parmi celles-ci, 61% utilisent Microsoft, 35% Amazon Web Services et 16% Google. Les entreprises font souvent appel à plusieurs fournisseurs.
     


Innovation / nouvelle technologie


Nous avons également vérifié dans quelle mesure les nouvelles technologies sont utilisées dans les entreprises.

 

  • Internet des objets : 20% des grandes entreprises utilisent la communication entre machines à l’aide d’une carte SIM, 16% sans carte SIM. Ces chiffres ne peuvent pas être additionnés, une entreprise peut en effet se servir des deux méthodes. Les PME sont en phase avec la tendance, leurs scores ne sont pas significativement inférieurs.
     
  • La blockchain fait son apparition : plus de 10% des entreprises ont déjà un projet et 12% ont des projets qu’elles comptent démarrer dans les 2 ans à venir.
     
  • Près de 20% utilisent déjà des chatbots.
     
  • L'intelligence artificielle a déjà été mise en œuvre dans un cas sur quatre, et près de 20% des entreprises prévoient de commencer d'ici deux ans. Si les attentes deviennent réalité, plus de 40% des entreprises utiliseront l'IA d'ici 2021.
     


Télécoms

 

  • 62% des grandes entreprises préfèrent n’avoir qu’un seul fournisseur pour leurs services fixes et mobiles. Pour les PME, ce chiffre s'élève à 76%.
     
  • Dans le segment des grandes entreprises, 62% utilisent Proximus pour la téléphonie fixe et cette part grimpe à 70% pour les communications mobiles.
     
  • Pour les réseaux d'entreprise, le pourcentage de Proximus est beaucoup plus faible, avec 42%. Cela s'explique par la dimension internationale de l'économie belge : les entreprises internationales font souvent appel à un prestataire international pour leur réseau d'entreprises.